Enquête pour les bourgmestres

En décembre 2016, le Ministre de la Ruralité et de la Grande Région, René Collin, a octroyé un subside de 95.000€ afin que l’ASBL puisse engager deux chargés de projets et travailler sur différents projets d’avenir pour la province de Luxembourg.

Depuis l’octroi du subside régional à l’asbl Réseaulux, nous travaillons, entre autres, sur la création de « Maisons de Services Publics » (MSP) en province de Luxembourg. Dans le cadre de ce projet, une convention de collaboration a été signée avec la FRW afin que celle-ci mette à notre disposition son expertise et ses connaissances de terrain, dans les différentes étapes que compte le projet « MSP ».

En plus du savoir-faire de la FRW, nous nous sommes également appuyés sur l’étude de l’expérience de notre voisin français qui développe depuis 2010 sur son territoire des Maisons de Services au Public.

En effet, forts de cette expérience, les français ont produit de nombreux rapports sur le fonctionnement de ces structures. Ces documents s’avèrent être une source non négligeable d’informations nous permettant de visualiser aux mieux les étapes à entreprendre pour développer notre projet.

Afin d’améliorer encore nos informations sur le terrain, nous allons créer un questionnaire en ligne pour la population luxembourgeoise. Celui-ci aura pour but de prendre au mieux le pouls de la population dans leurs besoins d’accès aux services.

Dans un souci de pouvoir prendre en considération les souhaits du plus grand nombre, en évitant de mettre de côté ceux qui n’ont pas d’accès aux outils numériques, nous travaillerons aussi avec des questionnaires papiers que nous distribuerons dans les communes, les CPAS, les conseils consultatifs des aînés…

De plus, nous réaliserons deux questionnaires complémentaires, différents de celui qui sera proposé aux habitants de la province, et qui seront destinés aux élus politiques et aux responsables d’associations présentes sur le territoire luxembourgeois. 

Les résultats récoltés auront pour devoir de nous informer sur les relations que les habitants, les élus et les responsables d’associations entretiennent avec les services au quotidien. Ce sera aussi l’occasion de comprendre quels sont les services qui semblent primordiaux pour les personnes questionnées et leur vision d’une accessibilité optimale à ces services.